Partie 9 : consolider les liens.

Upload images

De : Yato Hozumi
À : Natsuko

Objet : Tu n’es pas seule.

Ma petite Natsu, tout d’abord je suis désolé pour le malheur qui a frappé ta famille. On n’est jamais préparé à vivre une telle souffrance, mais surtout soit forte pour tes enfants, tu n’es pas seule. Même si je suis loin, n’hésite pas à m’envoyer un mail quand tu te sens mal, je te répondrais.

Upload images

Je t’avoue que ta peine m’a beaucoup bouleversé, on est peu de chose dans la vie, donc il faut vivre à fond chaque moment, même le simple des moments doit être vécu à 200 %.
N’oublie pas que dans chacun dès tes enfants, Don continue de vivre, il sera toujours là dans un de leurs sourires, lors d’un anniversaire, dans leurs regards… Il fera toujours partie d’eux, mais de toi également, il a choisi de vivre une vie bien ranger pour toi ne l’oubli jamais !

Upload images

En ce qui concerne ma petite famille, Mariko est donc devenue une petite fille comme tu le sais et à son âge, elle est passionnée de dessin. J’adore la voir plonger dans sa passion, le reste du monde semble secondaire pour elle à ce moment-là. C’est dingue comme les enfants sont insouciants j’aimerais avoir cette chance, de ne penser à rien d’autre qu’au moment présent.

Upload images

Mais je sais qu’au fond d’elle, ma fille chérie à du chagrin elle ne nous le dira pas, mais parfois je vois une ombre cacher son beau visage.

Upload images

En ce qui concerne Candy, elle pense que c’est sa future rentrée des classes qu’il la perturbe, mais moi je pense que c’est autre chose. Je pense que c’est parce qu’on se donne trop à fond dans nos carrières, alors pour en avoir le coeur net, je lui ai dit avant de partir :
– Candy, parle à notre fille s.t.p.
– Je le ferai m’a-t-elle répondu tout en admirant le dernier dessin de Makiko.

Upload images

C’est en rentrant du boulot que ma femme me raconta ce qui l’avait décidé à lui parler.
Makiko était seul sur le banc dans notre jardin, elle avait le regard rempli de tristesse, aussi c’est-elle approché de notre petite poupée et elle lui a dit avec douceur :
– Makiko, tu es bien songeuse. Quelque chose ne va pas ?
– Non, maman a-t-elle répondu, je suis juste sorti prendre l’air avant de faire mes devoirs.

Upload images

Candy a vite compris que mes inquiétudes étaient justifiées, elle n’a pas insisté pour autant, elle sait qu’on finit par tout se dire c’est une règle dans la famille. On laisse le temps à chacun de mettre de l’ordre dans ses pensées et il y a toujours quelqu’un à qui se confier quand on est prêt. Mais en tant que maman, elle a prit place à côté de Mariko et elle lui a dit d’une voix douce :
– tu sais ma chérie, maman est là pour t’écouter quand ça ne va pas. Je sais que ton papa et moi on travaille beaucoup, mais on sera toujours là si tu en as besoin.
– Maman, c’est faux vous n’êtes jamais là, on est rarement tous les trois.

Upload images

Ce fut une surprise pour Candy, elle ne s’attendait pas à ça, aussi elle a pri notre fille sur ses jambes et elle là serrer très fort.
– Mariko, papa et moi, on t’aime fort. Malheureusement, on doit travailler pour gagner notre vie. Tu grandis, tu as plus de besoins: il faut manger, acheter des vêtements, … et on doit également payer les factures et agrandir notre maison.
– Oui, mais vous travaillez tous les deux et moi je vais aller à l’école, on se verra encore moins !
– …
– En plus, on ne fait jamais rien tous les trois !
– Je te promets qu’on changera ça très vite à répondu Candy en la serrant contre-elle et en lui faisant un beau sourire rassurant. On en parlera à papa à son retour, tu veux ?
– Promis ?

Upload images

Après ça, Candy n’a plus quitté notre fille un seul instant, l’entraînant même avec elle dans la cuisine pour l’aider à ces devoirs pendant qu’elle préparer notre repas du soir avant d’aller elle-même travailler.
– Je parlerais à papa avant d’aller au travail, mais ne t’inquiète pas, je te promets qu’on fera très vite une sortie tous les trois d’accord ?
– Oui, merci maman.

Upload images

Mais malheureusement pour moi, je suis sorti en retard du travail. Candy m’a donc tous expliqué dans un SMS et une fois le repas servit, elle a dit :
– Papa rentre dans 5 minutes Makiko, désolé mais tu vas devoir l’attendre seule, tu finis tes devoirs et tu manges d’accord ?
– Oui fit Makiko d’une petite voix remplit de déception.

Upload images

N’ayant pas le choix, ma fille chérie obéit à sa mère et travaille avec acharnement.

Upload images

Ce fut seule et devant une assiette vide que j’ai trouvé ma fille en rentrant à la maison.
– Ma puce, je suis vraiment désolé… Je voulais montrer à mon patron que je suis déterminé pour la promotion et…
– Ce n’est rien papa dit Mariko d’une voix faussement joyeuse, je suis grande maintenant.
Devant son ton peu convaincant, je l’ai regardé de la tête aux pieds et j’ai dit d’une voix joyeuse :
– mais c’est vrai que tu as vachement grandi ma poupée ! Regardez-moi cette magnifique jeune fille !
– Tu trouves que je suis jolie ?
– Oui tout le portrait de ta maman dit-je en lui souriant. Tu sais quoi ?
– Non ?
– Il est temps de sortir pour montrer à quel point tu es jolie ! Tu aimerais qu’on aille au parc tous les trois demain ?
– Au parc à trois ! C’est vrai on va sortir ?
– Oui vrai de vrai !

Upload images

Ravis ma fille se mit à sourit ce qui a eu le don de me réchauffer le coeur.
– Oh oui le parc ! Je veux me faire plein d’amis !
– Nous irons demain après l’école, ni maman, ni moi ne travaillons.
– C’est promis ?
– Oui ma chérie ! Mais maintenant je veux que tu ailles laver tes dents et que tu files au lit.
– Oui papa tout ce que tu veux !

Upload images

Ce qui est bien avec Hamiko, c’est qu’elle ne désobéit jamais…
Il ne lui fallut pas longtemps pour aller dormir sagement dans sa chambre, pendant que moi je m’entraînais encore et toujours sur mon tapis de courses.
Mais au bout d’une heure, elle se réveilla en cri dans sa chambre :
– papa au secours vient vite !!

Upload images

Sans me faire prier, j’abandonnais ce que j’étais en train de faire pour aller voir ce qui se passait dans sa chambre.
– Un…mons…tre vite sous le lit !
– Ma chérie, les monstres ça n’existe pas dis-je d’un ton rassurant.
– Je l’ai vue balbutia-t-elle, il a de grand tentacule comme Ursula dans la petite sirène !
– D’accord, je te crois. je vais aller voir ça tout de suite reste derrière moi dis-je d’un ton protecteur.

Upload images

Rapidement, je partis dans la salle de bain prendre un vaporisateur que je remplis d’eau parfumée à la lavande.
Puis une fois, devant son lit je dis :
– les monstres détestent la lavande, c’est une plante protectrice selon les fées. Donc je vais en mettre sous ton lit et il partira.
– Tu es sûre ?
– Bien sûr tante Liliane faisait ça pour Natsuko et moi.
– Vite papa !

Upload images

Il n’en fallut pas plus pour rassurer ma petite Makiko. Après avoir vaporisé le produit « magique », on vérifiat ensemble, placard, armoire et chaque recoin de la chambre et la petite chérie fut de nouveau souriante.
– Bon maintenant au lit, demain une longue journée t’attend.

Upload images

Et le reste de la soirée se passa sans encombre, Candy décrocha même une promotion.

Upload images

Le jour tant attendu par notre fille arriva, sa première journée d’école c’est bien passé, elle n’a pas arrêté de nous raconter comment son professeur était gentil et intelligent. C’est donc dans la joie qu’on alla au parc comme promit, à une différence près Candy devait nous y rejoindre, elle avait dû se rendre au travail pour régler deux trois détails au sujet de sa dernière promotion.

Upload images

– et voilà nous y sommes dis-je d’un ton enjoué en arrivant. Makiko regardait ici et là d’un air curieux, elle était rarement en contact avec d’autres personnes que Candy et moi, je sais qu’on a eu tort mais on voulait la protéger et voilà qu’on en a fait une enfant renfermée.
– C’est grand dit-elle avec des étoiles plein les yeux.
– Oui tu as vu, il y a des jeux. Tu veux aller jouer ?
– Où est maman ?

Upload images

Levant les yeux en direction du banc où on devait se retrouver, je ne vis aucune trace de ma femme. Aussi dis-je d’un ton neutre pour ne pas alarmer notre fille :
– Maman doit sûrement nous chercher, je vais faire le tour du parc. Toi en attendant tu vas aller jouer calmement d’accord ?

Upload images

Ma fille qui d’habitude si conciliante, me tient avec force par le bras et tout en posant sa tête sur mon avant-bras elle dit déçue :
– Pourquoi on n’est pas tous les trois ? Tu avais promis… Je ne comprends pas pourquoi on doit toujours être séparé.
– Ma chérie, je vais juste chercher maman, et je reviens ne t’inquiète pas.
– Je ne veux pas ! Pourquoi elle ne tient pas sa promesse ! Elle préfère son travail ?
– Makiko, je vais revenir c’est promis !

Upload images

Ne sachant quoi répondre à ma fille, je préfère me dépêcher à trouver sa mère plutôt que la décevoir encore. Je ne comprends pas l’attitude de sa mère, mais c’est vrai quand y réfléchissant, elle sait un peu éloignée depuis sont anniversaire. On est trop pris par nos boulots, et le reste, notre fille ne souffre et ça je le refuse.
Au bout d’un long moment à parcourir le parc, je la trouve devant la rivière les yeux fixant le paysage au loin.
– À te voilà ! dis-je à bout de souffle d’avoir parcouru tout le parc en courant.

Upload images

Candy se retourne avec un faible sourire. Instinctivement, je lui prends les mains et je lui demande inquiet :
– ça va ? Pourquoi tu nous as pas rejoins près de l’air de jeu ?
– Je ne voulais pas que Mariko me voie ainsi dit-elle doucement.

Upload images

Je l’embrasse tendrement sur la joue et je réponds tendrement :
– tu es magnifique ma chérie, vient notre fille nous attend. Elle est triste, elle croyait que tu n’avais pas tenu ta promesse.
– Je n’irai pas ! dit-elle d’un ton déterminé.
– Pourquoi ? Tu ne peux pas lui faire ça ! Elle n’est pas bien en ce moment tu sais insistais-je.

Upload images

– Lui faire ça ! Lui faire ça ! et toi qu’est-ce que tu as fait ?
– Euh je ne comprends pas Candy !
– Tu m’avais promis !
– Calme toi chérie ! Qu’est-ce que je t’ai promis ? On va en discuter et on trouvera une solution.

Upload images

Posant une main sur son épaule d’un geste rassurant, je fus surpris de la voir me repousser.
– Qu’est-ce qui te prend ? demandais-je sans cacher la tristesse qui c’était emparé de mon coeur devant le regard furieux de la femme que j’aime.
– Ce qui me prend ? Tu n’as pas deviné ?
– Non, dis-je confus. Tout allait bien et là tu es étrange…
– Tu es horrible ! Dit-elle avant de partir en courant.

Upload images

Sans me laisser le temps de la rattraper, elle est partie me laissant seul avec notre petite Makiko. J’ai donc prétexté que sa mère a dû repartir travailler et on a fini la journée au parc comme prévu.
Mais au soir, une fois avoir mangée et prête à aller au lit, je vis que ma fille n’était pas aussi naïve qu’une enfant de son âge pouvait l’être.
La trouvant triste sur son lit, je lui demanda :
– Makiko, tu as vu ta mère au parc ?
– Non… dit-elle hésitante.
– Ma puce, tu me dis la vérité ?
– Je…
– Makiko !
– Je l’ai vu partir en courant dit-elle honteuse. Désolé je ne voulais pas mentir, mais maman avait l’air super fâchée ! Elle ne m’a pas vu quand j’ai couru vers elle.

Upload images

– Je vois dis-je… sans oser affronter son regard.

« je n’arrive pas à savoir pourquoi elle m’en veut…Je fais tout pour être un bon mari et un bon père, je ne vois pas ce qu’elle peut me reprocher. Je sais que j’ai tendance à vouloir que tout soit carré dans notre vie de famille, mais c’est parce que je les aime. »
– Tu crois que c’est ma faute ? demande timide Mariko en me regardant les yeux remplit de larmes.

Upload images

Aussitôt, je me lève et je regarde ma fille avec tendresse et d’un ton rassurant, je réponds avec la plus grande sincérité :
– non Mariko, maman est fâchée car elle se surmène trop en ce moment, elle voudrait être avec nous, mais elle est trop fatiguée. Elle est en colère, elle voudrait pouvoir tout faire pour que tu sois fière d’elle, mais parfois elle n’arrive pas tenir ses promesses, une journée c’est trop court pour faire autant de chose.
– Je comprends, je lui dirais que je ne lui en veux pas, comme ça elle sourira de nouveau.

Upload images

Pour qu’elle s’endort vite, mais aussi pour pas qu’elle se pose trop de questions, j’ai lu une histoire à Mariko pour qu’elle s’endort vite. Une fois endormie je la regarde un moment sans oser rejoindre Candy.
« je rendrais le sourire à maman, je te le promets ma puce!« 

Upload images

Sans attendre davantage, je vais rejoindre ma précieuse femme. Elle est devant la fenêtre toujours le visage fixant je ne sais quoi.
Profitant de son moment d’inattention, je l’enlace et je lui dis :
– Chérie, ça me rend triste d’être impuissant face à ton chagrin. Tu sais qu’on peut tous se dire, je t’en pris parle-moi !
– Yato…
– On c’est promis d’être toujours là, pour le meilleur et pour le pire.

Upload images

Candy garde le silence, je prends son bras et je l’embrasse dans la paume de sa main.
– Yato… stop, je t’en prie j’ai besoin de réfléchir.
– Réfléchir à quoi ?
– À toi, à moi, à notre famille…
– Je ne comprends pas !
– Je suis enceinte, mais je ne veux pas du bébé.

Voilà comment la vie de notre famille fà basculée, je ne sais pas ce qu’on va faire, je veux ce bébé, je ne te le cache pas Natsu, mais suis-je prêt à perdre Candy pour lui ?

Yato qui t’embrasse…

 

 

 

 

Episode 53 : un drôle de candidat.

Upload images

Il ne faut pas longtemps aux plus jeunes de la famille pour s’apercevoir qu’ils ont deux frères. Raphaël semble ravi de l’arrivée des jumeaux, il ne sera pas le seul garçon.

Upload images

Devant son air « constipé » vous comprendrez que Joanna n’est pas contente du tout d’avoir des frères ! Oh croyez moi-même si c’était des filles, elle ferait aussi cette tête-là…
– Ezra c’est un prénom de fille ! dit-elle d’une voie remplit de préjugé.
« Et non ma petite c’est aussi un prénom de garçon, googlesims est mon ami Lol et c’est par rapport à l’un des acteurs de la série : Pretty Littlle Liars ! Quel peste cette gamine !!« 

Upload images

Mais bon, même si c’est une petite peste, j’adore ma fille alors quand je là voix renifler comme un cochon dans le couloir et mouiller toute la maison avec ses larmes, je reprends mon rôle de maman et je vais la consoler comme je peux, enfin j’essaie surtout…
– Ben alors ma puce ! C’est quoi ce gros chagrin ?
– Tu as eu des jumeaux dit-elle toute triste, déjà je voulais être la dernière, mais si tu les fais par deux c’est perdu d’avance !
– Désolé ma chérie, mais ces choses là, ça ne se contrôle pas !
– Tu es sûre? Parce que avec les bébés ça fait que tu as eu 12 enfants ! Je sais compter !

Upload images

Amusée malgré la situation, je m’efforce de garder mon sérieux et je dis d’une voix douce :
– tu sais ma fille, je ne te cacherais pas que je vais avoir d’autres enfants, c’est l’héritage que mamie Ava m’a légué. Je suis fière que tu veuilles plus tard devenir l’héritière, mais à moins que je n’aie que des garçons, ça ne se fera pas.
– Ah bon ? mais tu ne dois pas faire 16 bébés comme Mamie ?
– Non, je veux essayer d’en faire pus qu’elle pour lui rendre hommage.
– Je vois…
– Et moi alors ?
– Ma chérie, je t’aime beaucoup quoi que tu fasses plus tard, cela ne changera pas.
– Même si tu as d’autre fille car tu dois préférer tes filles non ?
– Je ne fais pas de préférence, j’aime tous mes enfants qui deviennent ou pas l’héritier du défi.
– C’est promis ?
– Promis Joanna !

Upload images
Upload images

Après cette petite mise au point, je pense que Joanna ne se sentira au même niveau que le reste de la famille, enfin j’espère. J’ai donc fait le tour de la maison pour voir si tout va bien et c’est là que j’ai vu que Lily avait postulé pour un travail à mi-temps.

Upload images

Quant à Raphaël, toujours à s’occuper comme il peut dans son coin. Il est donc temps pour moi de reprendre mon défi en main.

Upload images

C’est donc dans une ville pas loin que j’ai décidé de faire un peu de repérage, enfin pas seulement… Vous vous souvenez du journaliste ?

Upload images

David Roussel, le journaliste est bien si vous vous souvenez de sa tête de premier de classe ? Eh bien il m’a invité à un bar karaoké, non ne croyez pas que c’est un rencard, il veut juste en apprendre plus sur ma vie de challengeuse.

Upload images

– Alors c’est comme ça que ça se passe ? me demande-t-il quand il me voit baver le regard fixé sur le beau barman.
– Comme ça quoi ? demandais-je en essayant de reprendre mes esprits et de ne pas lui montrer que ce mec en fasse de moi ne me laisse pas indifférente, un peu comme de la chantilly sur un bon cake aux fruits.

Upload images

Et là sans me laisser le temps de répliquer, David me dit :
– et si tu me montrais comment tu fais pour attirer les hommes dans tes filets ?
– Quoi ? Mais tu te moques de moi c’est ça ? On n’est pas dans une journée dans la vie de Jessica rabbit !!

Upload images

– Et pourquoi pas dit-il intéresser, ça pourrait plaire à beaucoup de lecteurs !
– Ouais… mais non ! Je ne te laisserais pas écrire « comment avoir 100 bébés pour les nuls« . Dis-je en essayant de ne pas m’emportait devant mon beau barman.

Upload images

David me regarde en souriant et dit sincère :
– je vois que tu prends ton défi au sérieux et c’est tout à ton honneur. Donc tu viens dans des lieux comme celui-ci et tu repères les « papas potentiel » ?
– Oui en gros c’est ça et si le courant passe, tu sais comment ça se termine. Bon tu m’offres un verre, j’ai soif !

Upload images

– Barman un verre pour la jolie dame.
– Ne te sens pas obligé de me flatter, j’en ai jamais eu besoin !
– Sauvage ! J’adore !

Upload images

Je ris malgré moi devant son air mi-surpris, mi-amusé :
– bon on fait quoi après ?

Upload images

Sans savoir pourquoi, David m’a lancé un regard charmeur ou alors il avait trop but, mais j’ai bien vu que je ne le laissais pas indifférent…
– Je comprends pourquoi ils tombent tous sous ton charme dit-il tu as cette lueur dans les yeux, tu nous ensorcèles.
Croyez le où non, mais il ‘a laissé sans voie le petit David et c’est plutôt rare que ça m’arrive.

Upload images

Après ça on a fait un duo infernal et on a chanté au karaoké. J’aurais aimé vous le faire entendre, il s’en sort bien le David !

Upload images

Malheureusement, j’ai vite écourté notre « rendez-vous » pour rejoindre ma petite tribu. À ma grande surprise Lily s’occupait des jumeaux, comme quoi il y a des miracles non ? Non en fait, elle sait juste tromper de siège, on en a pleins dans cette maison, mais elle squatte celui de la chambre des bébés.

Upload images

Mais pour une fois que Lily est là pour se rendre utile, j’en ai profité pour me changer et je suis allé retrouver Caleb pour un petit moment en tête à tête. Comme il va quitter la maison, je veux être sûre que tout va bien
– Coucou mon grand ça va ?
– Oui, maman et toi tu as passé une bonne journée ?

Upload images

– Oui ça va Caleb encore merci d’avoir veillé sur tout le monde !
– C’est normal maman, je veux que tu profites un peu pour te faire plaisir, tu n’es plus si jeune.
« Hein quoi, mais il veut ma mort sale gosse! Tu leur donnes une main, il te bouffe le bras! Eh oh ! je ne suis pas encore une mamie !« 
– Comme tu es gentille marmonnais-je pour qu’il ne voit pas que je suis contrariée. Sinon tu as appelé ta soeur pour voir si elle va te mettre à la porte venir te chercher ?

Upload images

– Oui maman, tout est réglé ne t’inquiète pas, je ne suis plus un gamin ! Je pourrais m’assumer seul !
– Tu es sûr car il ne faut pas croire, je ne te chasse pas, même si tu vis dans ta propre maison, je serais toujours là pour toi.

Upload images

Je me lève pour ne pas trop en faire, mon fils va devenir un homme et je ne dois pas le garder dans mes jupons trop longtemps comme dirait l’autre.
– Maman attend dit-il en se levant au même moment que moi, je… je t’aime dit-il en se jetant dans mes bras, vous allez tous me manquer.
– Toi aussi mon grand !
– Je pourrais venir à la maison voir les autres bébés ?
– La porte te sera toujours ouverte Caleb ne l’oubli jamais.

Upload images

Tôt le matin suivant, Lily part travailler. Elle est en retard et de très mauvaise humeur « et oh ma cocotte, je ne t’ai pas forcé !! Tu pouvais aider à la maison !« 

Upload images

Et pile au moment où tous les enfants sont partis à l’école, voilà une autre visite de mon petit journaliste !! Vais-je passer à l’action ?

Upload images

Après une visite de la maison, je montre à monsieur le journaliste. Et je finis par la chambre, heureusement pour lui, ou pour moi, je ne tenterais rien les enfants ne vont pas tarder.
– Alors comme ça ce n’est ici que…
– Oui enfin pas que…
– Je vois….

Upload images

Un peu gêné, David se lève et dit :
– et si nous allions dans la piscine ?
– Pourquoi ça te gêne d’être ici ?
– Non mais…
– D’accord, allons-y les enfants vont arriver et après on ne pourra plus profiter du calme et surtout de la piscine.

Upload images

Un peu timide le David si vous voulez mon avis, il a compris que je voulais lui sauter dessus. Ben quoi, je ne rajeunis pas tic tac !
– Alors David on fuit devant les femmes ?
– Non c’est juste que j’adore la piscine, un vrai poisson !
« Oui c’est ça et moi je suis Ariel la petite sirène ! Les cheveux un peu plus foncer, genre presque noir… Quoi que non les bâtonnets de poisson ce n’est pas trop mon truc !« 
– Est-ce que par hasard je te ferais peur ?

Upload images

– Non-dit-il intimidé, c’est jusque… enfin tu es très réputé pour … enfin tu vois ?
– Ah bon c’est drôle je n’ai pas encore de place à mon nom ou un truc dans le genre.
Puis sans le laisser répondre, je l’embrasse avec précipitation.

Upload images

– Alors c’est donc ça ce que l’on ressent après le baiser d’une challengeuse !
– Euh… Tu ressens quoi ?
– J’ai comme la cervelle en marmelade, les jambes flagada et le coeur en chocolat…
– Euh oui d’accord…

Upload images

Et là il m’a regardé d’un air sérieux et il a demandé :
– est-ce que par hasard tu voudrais de moi comme papa potentiel ?
– Pourquoi pas ! Répondis-je en lui prenant la main, je t’appelle quand j’ai un créneau de libre ?
« Disons quand les jumeaux seront bambins« 

Upload images

Voilà enfin le soir où tout va se jouer, les enfants se réunissent tous dans la chambre des garçons pour une dernière séance de devoir. quant à moi je m’active en cuisine.

Upload images

J’ai à peine le temps de finir le gâteau, de donner un coup d’éponge que Joanna descend et dit d’un air supérieur :
– J’espère que tu as ta ta promesse et que Jenna reviendra pour l’anniversaire de Caleb ?
– Oui dis-je d’un ton suffisant et tu as même le privilège d’aller lui ouvrir à elle et aux autres.
– Aux autres ?
– Oui dis-je amusée devant son air déçu, j’ai invité tous tes frères et soeurs.
« Et bim dans les dents!« 

Upload images

Mais Joanna n’a même pas le temps d’aller ouvrir, Caleb était dans la piscine et il accueille sa soeur à bras ouverts :
– Super tu es venu !
– Comme promit, prépare tes affaires, on part après la fête.
– C’est déjà fait.
– Oh faite, je ne suis pas la seule à venir, maman à inviter tous ses enfants !

Upload images
Upload images

Caleb ne se fait pas prier et va vite souffler ses bougies, il est très heureux que pour une fois tout le monde se réunisse pour faire la fête.

Upload images

Il faut dire que moi aussi je suis heureuse de revoir mes filles ! Et mes fils aussi, enfin mes enfants quoi : Taylor, Zoey, Dalia… Enfin Joanna fait la tête vous pouvez le voir !

Upload images

C’est donc dans la joie et la bonne humeur que mon fils fête son anniversaire, il me manquera, mais je sais qu’il ne sera jamais seul.

Upload images
Upload images

Et à peine leur frère parti, les jumeaux ont décidé de grandir eux aussi !

Le premier à grandir c’est Ezra un vrai petit charmeur, mais moi je vous le dit : il ne faut pas se fier aux apparences !!

Upload images
Upload images

Voici le petit Sacha, aussi mignon que son frère. On verra en grandissant.

 

Episode 52 : double arrivée

Upload images

Voilà un moment que je n’ai pas donné de nouvelles, suite à divers fuites et rongeurs dans la maison, nous en avons faite construire une autre. Elle ne change pas trop de la précédente, mais elle est plus grande et fonctionnelle.

Upload images

Après mon passage déprimé, Jenna c’est beaucoup occupé de la maison : repas, vaisselle, devoir des plus petits…

Mais je sens qu’aujourd’hui quelque chose l’embête et je sais pourquoi : le jour de son anniversaire est arrivé.
– Je n’en peux plus, pourquoi dois-je quitter la maison si vite !

Upload images

Pendant que ma grande râle la petite dernière elle qui ne mâche pas ses mots lui répond :
– Parce que maman ne te désigne pas comme héritière. Moi j’ai encore toutes mes chances dites-elle d’un ton cassant.
Cette gamine a le don de faire perdre son sourire au plus joyeux, elle aime déprimer les autres et encore, j’ai pire comme enfant en stock…
– La ferme Joanna ! dit Jenna en manquant de se trancher un doigt. D’ailleurs pourquoi tu manges alors que je n’ai même pas fini de préparer le repas ?
– Je préfère manger la nourriture de maman la tienne est fade !
« Et vlan dans les dents ! Cette petite manque de tact…« 

Upload images

– Tu m’énerves Jo, tu es une …
– Ne m’appelle pas Jo je suis une fille ronchonne la concernée avant d’engloutir une cuillère de sa salade de fruits.
– Tu sais quoi ? Il y a une personne qui ne me manquera pas quand je partirais demain.

Upload images

J’ai pour principe de ne pas intervenir dans leurs chamailleries d’enfants… Mais là Joanna doit vraiment arrêter de rabaisser ses frères et soeurs , surtout que Lily se prend déjà pour le cerveau de la famille ! Mais dans mon malheur, j’ai un fils déprimé et oui, il essaye de tout faire pour ne pas être déprimé, mais le départ prochain de Jenna lui a volé son sourire.

Upload images

Le seul gamin à peu près normal que j’ai c’est mon blondinet : Raphaël. Il aime tout, il sourit timidement certes, mais il sourit et par dessus tout il aime la solitude ! J’ai tiré le gros lot avec lui, pourvu qu’il ne me fasse pas une crise d’ado ! Imaginez s’il veut partir faire le tour du monde à vélo . Non il sera un bon garçon !

Upload images

À part ça, mes enfants vont bien, je vais reprendre le file de ce défi et le mener à terme !
– Maman comme je suis contente de te voir ! dit une Joanna d’un ton mielleux ce qui a le don de me sortir de ma rêverie.
– Tu veux quoi ? Demandais-je sans affronter son regard de petite lèche-botte.
– Tu veux bien goûter la salade de Jenna et lui dire que ce n’est pas bon ?
– Écoute Joanna, ta soeur m’aide beaucoup, elle fait de son mieux et si tu n’arrêtes pas de la critiquer à tout bout de champ tu te mettras à la cuisine à son âge d’accord!!

Upload images

Après ça, je regarde Jenna qui si elle avait des révolvers à la place des yeux, elle fusillerait sa soeur sur place.
– Ne l’écoute pas dis-je avec douceur, tu mets d’une grande aide. Merci pour tous, j’ai l’impression d’abuser à te laisser tous faire.
– Mais non maman, j’aimerai faire plus, si seulement je pouvais rester…

Upload images

La regardant frapper avec acharnement sur son argile, je décide de me lever et dis avec tendresse :
– malheureusement, c’est impossible ma puce. Et de toute façon, bien que je t’aime de tout mon coeur, je ne peux pas abuser de toi éternellement.
Jetant un regard à mon blondinet qui est enfin venu manger avec appétit, j’ajoute :
– tu t’es occupé de tout le monde ici, maintenant à toi de vivre ta vie.
– Oui, seulement tu vas avoir d’autres enfants et je ne serais plus là…

Upload images

Jenna a le don de vous rendre déprimé, enfin estimant que la discussion est close, je m’en vais faire son gâteau d’anniversaire.
Il est temps pour moi de laisser ma fille vivre une vie plus stable et confortable que celle que je peux lui offrir.

Upload images

Mettant les bougies sur le gâteau, je me retourne au moment où chacun allait débarrasser et quitter la cuisine :
– ah non vous restez ici, pour Jenna !
– Mais maman c’est trop triste ! proteste Caleb la voix remplie de larmes.
– Courage dit tout doucement Raphaël, tu vas grandir bientôt.

Upload images

Lily nullement affecté dit alors :
– ce n’est pas comme si c’était la meilleure qui part, c’est moi la plus intelligente !
« Attention les chevilles !« 

Upload images
Upload images

Il a fallu tirer du lit Jenna pour qu’elle vienne souffler ses bougies, mais voilà quand c’est l’heure, c’est l’heure.
– Joyeux anniversaire chante tous en coeur à par Joanna qui est partie dormir !

Upload images

Et Lily y met du sien rien que pour casser les oreilles de Caleb qui est tout triste.
– Il te reste ta petite soeur Lily adoré dit-elle amusée.
– Ce n’est pas pareil ! bougonne-t-il .

Upload images

– Ne t’en fais pas dit une Jenna souriante malgré son envie de rester, je te garde une place chez moi et je t’attends plus que 4 jours ça va passer vite.

Upload images

Le lendemain, tôt le matin, je reprends mon rôle de mère à plein temps ! Eh oui, Jenna est partie et je dois cuisiner pour nourrir ma tribu !
– Avec une bonne hygiène bucco-dentaire en plus !

Upload images

Je suis dans mon troisième trimestre de grossesse et malgré les douleurs dans le dos, j’avoue que reprendre la cuisine me fait du bien. Si ça pouvait faire taire Joanna et Lily deux pestes ces deux-là ! Ben quoi entre une mêle tout et une qui se croit plus intelligente que tout le monde… On peut dire que je ne suis pas gâté !

Upload images

Mais bon, je suis un peu anxieuse et si c’était mauvais ? Ah ben ça se voit que vous n’avez pas de critique culinaire à votre maison ! En plus, je viens de regarder le calendrier et il y a un autre anniversaire je vous laisse deviner lequel !!

Upload images

À peine debout, les retardataires finissent leur devoir, on mange tous sauf  se que j’ai cuisiné, ce qui est bien c’est que Joanna travaille dans sa chambre… C’est à ce moment que je décide de parler de l’idée que j’ai eue en cuisinant :
– ce-soir nous allons sortir en famille.
– Pourquoi ? demande Lily aussi déçu que si je lui avais annoncé qu’elle n’irait pas à l’école ( oui, elle aime l’école).
– Pour qu’on se retrouve un peu tous ensemble dis-je d’une voix douce et parce que tu vas devenir une adolescente.

Upload images

Pour la première fois, Caleb se plaint aussi tôt :
– et pourquoi on n’a pas fait ça pour l’anniversaire de Jenna ?
– Justement, chéri dis-je timidement, Jenna a fait beaucoup pour nous et je m’aperçois que je n’ai pas fait vos anniversaires correctement. On n’est pas riche certes, mais de temps en temps on peut le fêter autrement qu’entre nous. Donc, on ira au restaurant pour celui de Lily.
– Elle va juste se sentir plus importante que nous dit Caleb en levant les mains en signe d’impuissance.

Upload images

– ça va juste lui donner la grosse tête râla Caleb, ont devrait juste fêtez-le tient maman, c’est toi qui le mérites le plus.
– C’est gentil mon chéri, en même temps, je ne pourrais pas me permettre de le faire tout le temps. Alors profitons-en pour une fois qu’on sort ensemble tu veux bien ?
– Si tu es contente maman, c’est tout ce qui compte.

Upload images

Malgré les réticences de Caleb, on part tous le soir même au restaurant.
– Bonjour, une table pour 5.
– On ne fait que des tables pour 4 dit l’hôtesse.
– Vous voulez rire ?
– Ai-je une tête à rire ?
– Bien, dis-je à deux doigts de m’énerver. Soit vous apprenez à ajouter une chaise ou à coller deux tables ensemble, soit le fait de ne pas avoir de cheveux sera le cadet de vos soucis ! On ne rigole pas avec une mère enceinte jusqu’aux dents et qui a 5 autres enfants qui ne sont jamais content !
– Bien ma petite dame, restez Zen où vous allez faire le petit ici !

Upload images

Après quoi, on a une table et ma tribu se regarde à tour de rôle un peu effrayée.
– J’aime pas porter les habits du dimanche ! râle Joanna.
– C’est-une tenue habillée pas du dimanche braille Lily on n’est pas dans « la petite maison dans la prairie » !
– La ferme !
– Taisez-vous ! ordonna Caleb.
– Et si on commandait le gâteau suggérais-je avant que ça ne finisse en crêpage de chignon.

Upload images

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je commande un cheese-cake et je me dépêche pour disposer le nombre de bougies avant la tempête.
– Bon voilà, aujourd’hui c’est un anniversaire important comme chacun des vôtres. Je veux préciser que je vous aime tous très fort, personne n’est supérieur à qui que se soit d’accord dis-je en regardant Lily, Joanna et Caleb à tour de rôle.

Upload images
251

Lily se lève et souffle les bougies en une seule fois, toute fière qu’on lui chante un « joyeux anniversaire ».

Upload images

Après quoi chacun mangea sa part de gâteau avec animation, profitant du moment passé ensemble.
– C’est trop sucrée râla Joanna.
– Joanna ! proteste chacun en coeur.

Upload images

Et bien sûr le calme et la joie sont toujours de courte durée, Lily ajoute toujours un truc pour gâcher l’ambiance :
– dommage Jenna n’est pas de la partie.
– Laisse ton frère dis-je d’un ton sec ! Jenna sera là pour son anniversaire !

Upload images

Après ça, on est vite rentré de peur que Lily ne fasse des histoires. Cette fille est une calamité !

Upload images

Le lendemain, c’est une surprise de taille qui m’attend : Marcus le papa de Joanna frappe de bon matin à notre porte.
Je ne l’ai pas revu depuis notre séance sportive.
– Tiens comme on se retrouve dis-je vexée même si je sais que le défi passe avant le reste.

Upload images

– Euhh… Je suis venu voir ma fille dit-il mal à l’aise.
– Tu te décides enfin ?
– Eh bien… j’ai trouvé à le faire part dans mon courrier quand je cherchais un papier et…
– Bref je vais la chercher, j’espère que tu pourras la rendre moins prétentieuse.

Upload images

Pour une fois s’est-une fillette toute joyeuse qui sort de la maison quand elle apprend la venue son père.
– Waouh ! C’est toi mon père ?
– Oui…
– Ben dit donc tu es balaise ! Tu as vu tes muscles on dirait un catcheur ! Tu manges des légumes ?
– Oui, cinq fruits et légumes par jour dit-il amusé.
– Cool ! En plus tu as la même peau que moi génial !
– Tu sais… je suis désolé de ne pas être venue avant… Je fais beaucoup de sports.
– Ce n’est rien, tu es un peu comme super man pas vrai à part que tu ne portes pas un slip au-dessus d’une paire de collants.

Upload images

Sans lui laisser le temps de réagir, elle le tire par la main et dit :
– allez on va nager, je veux tout savoir sur toi !
Et c’est ainsi qu’elle fit connaissance avec son père, s’il pouvait la rendre disons plus aimable

Upload images

En fin d’après-midi, j’étais en train de me demander si ma fille n’allait pas avoir la peau toute fripée quand un mystérieux jeune homme toqua à ma porte
Collé à ma fenêtre je me demandais qui cela pouvait-être, jamais vu nulle part, mais pour une fois qu’un homme vient à moi, je ne vais pas me plaindre

Upload images

Pour ne pas ameuter le quartier, j’ai tiré vite fait l’inconnu à l’intérieur et je me suis mise à le questionner :
– qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Comment êtes-vous arrivé ici ?
– doucement ! Je viens en paix dit-il moqueur. Je suis David Rousselle, je suis en ville depuis peu et en tant que journaliste, je voudrais faire un article sur vous.
– C’est-une blague ? Elle est où la caméra cachée ?

Upload images

David rit et répondit avec franchise :
– ce n’est pas une blague, vous savez on parle beaucoup de vous en ville.
– Oui, m’en parler pas, on me prend pour une folle, nympho et j’en passe…
– Moi je trouve ça admirable, se dévouer à un tel défi de génération en génération c’est remarquable !
– Vous dites ça pour votre article non ?
– Non, même si vous refusez ma proposition, je serais ravis d’en apprendre plus sur le quotidien d’une challengeuse du « défi des 100 bébés« .

Upload images

Et c’est comme ça que David et moi on passa le reste de la journée à parler et jouer dans la piscine. Il veut un article pourquoi pas, mais moi je sais ce que je veux de lui !

Upload images

Tard dans la nuit, un gros bruit réveilla mon blondinet adoré. Pour une fois ce n’est pas un monstre sous son lit, mais il n’avait pas l’air rassuré. Je serais intervenu, seulement….

Upload images

Ce gros bruit, c’était moi. Telle une baleine qui venait d’échouer sur une plage, je me tordais de douleurs. Bébé avait décidé de pointer le bout de son nez.

Upload images

Ni une, ni deux je ne me dépêche à enfiler des vêtements pour arriver à la maternité.
– Bonjour, je viens pour accoucher.
– À cette heure ?
– Non mais ce n’est pas comme si j’avais le choix !
– Fallait serrer les cuisses ma petite dame. À quel nom ?
– The100
– Alors voyons…
– Non il doit y avoir une erreur, il y a eu à ce jour 26 bébés portant le nom The100
– Ce n’est pas une erreur, grouillez-vous sinon le 27e va naitre ici à l’accueil !
– Bon je suppose que vous connaissez le chemin ?

Upload images

Et après plusieurs heures de travail, je mis au monde par un mais deux garçons : Ezra et Sacha.
Me voilà donc avec bébé 27 et 28, j’espère que maman serait fière de moi !

 

 

Partie 8 :envie de plus

De : Yato Hozumi
À : Natsuko

Objet : un peu de nouvelles après tous ce temps.

Upload images

Ma petite Natsu, après cette longue absence je t’écris enfin. Tu me manques, mais voilà ma nouvelle vie de papa me prend beaucoup de temps. Je fais au mieux pour subvenir aux besoins de la famille (oui enfin j’ai une famille !) et évidemment Candy m’aide beaucoup.

Upload images

Makiko est une petite pleurnicheuse, elle pleure pour un rien, mais je sais que c’est pour qu’on s’occupe d’elle. Alors malgré la fatigue, j’essaie de m’occuper le plus d’elle pour que sa mère puisse se reposer. Il faut dire qu’elle est si mignonne que je ne résiste pas à sa bouille.

Upload images

Quand je la vois, ma fatigue tombe et je ne me lasse pas de la regarder, elle est le portrait de sa maman. Je sais que je suis le plus heureux des hommes avec mes deux petites femmes je suis au paradis !

Upload images

J’ai de la chance, et je ne dois pas être exigeant, mais j’aimerais encore plus. J’ai toujours voulu être entouré par une grande famille.

– Toi aussi tu veux avoir quelqu’un avec qui jouer n’est-ce pas ma belle ?

Upload images

J’ai cette idée qui me traverse l’esprit, j’aimerais agrandir notre foyer. Mais je sais que je me montre égoïste. Candy bosse tellement dur, elle entretient notre maison chaque jour avec le sourire et cela malgré la fatigue.

Upload images

Elle fait aussi beaucoup pour gravir les échelons au travail, ma Candy sait que je m’en veux de ne pas réussir à progresser dans mon travail, donc elle met les bouchées doubles pour nous deux.

Upload images
Upload images

Et heureusement que j’ai une femme dévouée, car avec les factures ne font qu’augmenter.
« Bravo ma Candy je suis fier de toi!« 

Upload images

Moi comme toujours, je m’entraine dès que j’ai le temps et ce n’est pas facile. Malheureusement pour moi et malgré tous mes efforts, je n’ai pas eu ma promotion.

Upload images

Comme à chaque fois, ma petite femme sait me remonter le moral, elle sait comment m’attendrir et je sens d’ici l’odeur all »chante du petit déjeuné fait par ses blanches mains.
– Yato, on mange dans un petit instant, alors freine un peu sur ton entrainement et va laver tes mains avant d’aller à table !

Upload images

Candy sait y faire à peine mangé, elle utilise son arme n°2 : les bisous.
– Tu ne dois pas t’en vouloir, si tu n’as pas eu cette promotion, ça sera pour la prochaine fois !
– Oui, tu as s’en doute raison…
– Et si je te regardais t’entraîner un peu ?

Upload images

Candy me tient souvent compagnie durant les longs entraînements, elle sait que ça m’aide à ne pas flancher.
– Alors ma chérie demain c’est ton anniversaire, tu as hâte .
– Euh…non-dit-elle amusée, je vais vieillir et…
Je la coupe gentiment et je dis avec sincérité :
– tu resteras toujours la plus belle à mes yeux.
– Vilain flatteur!
– Tu veux qu’on fasse un truc? Un dîner ?

Upload images

Ma femme prend place sr notre lit et me répond d’une voix douce :
– non, ça ira. J’ai tout ce que je veux donc du moment qu’on est tous les trois pas besoin de faire quoique se soit.
– Candy on ne fête pas son anniversaire tous les jours ! protestais-je.
– J’ai tous ce que je veux Yato je t’assure ! Je ne veux pas qu’on dépense de l’argent pour rien.
– Ce n’est pas comme si je te proposais de partir en vacances !
– On en parlera pour le prochain anniversaire dit-elle en ayant du mal à garder son calme. Cela voulait dire que la discussion était close, pas de sortie ou fête pour l’anniversaire de ma tendre moitié.

Upload images

Le jour de son anniversaire est arrivé et comme l’heureuse élue ne voulait rien, je n’ai pas insisté. De plus, elle a raison d’être raisonnable, on ne peut pas se permettre de folie alors j’avais juste acheté de quo lui faire un bon gâteau.

Upload images

– Je ne suis pas trop fort en cuisine, mais la pâtisserie ça me connaît, j’en ai tellement mangé chez tante Liliane que je sais assez bien doser la quantité de sucre pour que le goût soit mangeable.

Upload images

En deux tant trois mouvements, j’ai fait un gâteau en forme d’hamburger, je trouvais ça original et puis en même temps, j’avais tellement envie d’offrir plus à ma Candy, que ce simple gâteau provoqué en moi un manque. On a toujours cette envie de combler ceux qu’on aime non . Et je voulais plus, si seulement j’avais de quoi faire mieux…

Upload images

Mais le sourire de Candy m’a ôté tous mes doutes, elle était surprise et dans le bon sens.
– Yato ! Je t’avais dit que je ne voulais rien !
– Ce n’est qu’un gâteau fait avec tout mon amour dis-je amusé.

Upload images

Mais là sans trop savoir pourquoi j’ai tout gâché :
– je n’ai que toi et notre fille à gâté puisqu’il est clair que nous n’aurons pas d’autre enfant.
Candy a grimacé et elle a dit d’un ton bougon :
– Yato, on en a parlé, puisque nous avons la chance d’avoir une fille comme l’exige le legacy, nous ne ferons pas d’autre enfant. En plus on a d’autres priorité qu’une famille nombreuse non ?

Upload images

Je ne voulais pas de dispute, aussi ai-je dit d’un ton que j’espérais neutre :
– tu sais qu’on s’en sortirait, on ne manque de rien.
– Parce qu’on travaille comme des dingues !
– Bref dis-je en l’embrassant sur la joue. C’est ton anniversaire, on ne va pas gâcher cette belle journée. Si tu allais souffler tes bougies ?

Upload images

– Yato, je ne veux pas passer pour la méchante de l’histoire !
– Ne t’en fais pas, je t’assure toi et Makiko vous me comblez de joie. C’était juste une idée, je ne veux pas d’autre enfant si toi tu n’en veux pas.

Upload images

Sans insister, Candy alla souffler ses bougies et moi je chassais de la main cette idée stupide qui ne cessait de venir dans ma tête.

Upload images

– Joyeux anniversaire !
Après tout, nous avions déjà la chance d’avoir une merveilleuse petite fille. N’est-ce pas suffisant ?

Upload images

Ma femme toujours aussi belle !!

Upload images

On a passé le reste de la soirée à deux devant un bon film. Candy a essayé de revenir sur notre conversation, mais j’ai dit que ça allait et que de toute façon je voulais progresser au travail avant tout chose.

Upload images

Et depuis ce-soir, on n’a pas reparlé de faire un autre enfant. J’avais la chance d’être un papa et un mari, je ne devais pas me montrer égoïste.

Upload images
Upload images

Et notre petit rayon de soleil à grandit. Elle est devenue une merveilleuse petite fille comme sa maman !

Upload images

Chambre de Makiko faite avec les moyens du bord. On ne roule pas sur l’or, mais une chose est sûre cette maison est ses habitants sont les plus riche du monde, ils ont la chose la plus importante au monde : l’amour.

Upload images

Voilà Makiko avec un petit changement de Look ( elle n’est pas bambin car les photos ont été faites avant la mise à jour du jeu).

 

Chapitre 2

Upload images

Le jour, c’est fait avaler par les ténèbres, moment propice aux angoisses les plus refoulées. Le calme est souvent signe de plénitude, mais cache souvent bien des peurs refoulées.

Upload images

Je cours à travers la ville, essoufflé, perdu, je ne sais pas ou je vais. Qui suis-je ? Que fuis-je ? Je ne sais pas… Je sais seulement que je ne dois pas me faire rattraper.

9033

Ma tête est remplie d’un gros trou noir, la seule chose que je sais c’est que j’ai peur, je ne sais pas de quoi j’ai peur, de qui… mais je sais que je dois partir au plus vite. Je dois fuir cet enfer qui est ma vie. Je dois trouver un refuge…

Upload images

La peur au ventre j’entends des pas qui me pourchassent à travers la nuit fidèle prison des âmes vagabondes. Mon souffle est court, je n’arrive pas continuer, je vais tomber, je sens mes forces me quitter, m’abandonner comme ceux qui m’ont s’en doute abandonné jusque-là. La fin est proche, il faut que j’accélère ma course si je veux vivre.

Upload images

Le bruit d’un coup de feu retentit dans la nuit, je dois courir plus vite sinon ma fin est proche… Qui en veut à ma vie est pourquoi ?

Upload images

Ce n’était qu’un cauchemar, je me réveille en plein jour dans un lit qui n’est pas le mien. L’odeur d’un parfum de magnolia me chatouille les narines, je me retourne paresseusement dans cette chambre inconnue sans comprendre où je suis.

Upload images

Profitant du lit confortable, je paresse un moment sans me préoccuper de qui pourrait surgir à tout instant, mon corps ressent la fatigue des jours passés sans même savoir ce que j’ai fait. Le corps ne se trompe pas, même si vous ne vous souvenez de rien vos muscles sont là pour vous rappeler la souffrance provoquée par l’effort, ou par une quelconque douleur.

Upload images

Après un bref instant au lit, je m’étire longuement, je dormirais bien encore un peu. Bien que je ne sache pas où je suis et ce que je fais là, l’aspect accueillant des lieux endort ma méfiance.
– Il faut que je quitte cet endroit dis-je dans un murmure, tout laisse penser que c’est la chambre d’une femme, mais je ne dois pas baisser ma garde.

Upload images

Cherchant dans ma mémoire qui faut avouer me fait défaut, j’essaie de me souvenir des évènements de la veille.
– Alors soit je me suis pris un gros coup sur la tête, soit une belle cuite. L’un dans l’autre, je ne me souviens de rien…
Cherchant davantage dans mes souvenirs, je me frotte les yeux de fatigue et dis d’un air vaincu :
– j’ai beau chercher c’est le trou noir, je ne me souviens de rien et encore moins de comment je m’appelle. Mais je n’ai pas rêvé non ? Je suis venue ici avec une fille et après…

Upload images

Je mis un peu de temps, mais je me souviens de ce qu’il s’est passé ce matin : Je suis rentré dans une grande maison avec cette fille, elle était nerveuse et me regardait sans dire un mot. Elle a marmonné un « je reviens » et elle m’a laissé seul. Une odeur de parfum d’ambiance flottait dans l’air : une odeur marine peut-être… tout était blanc et immaculé, je me souviens ne pas m’être sentit à mon aise. On aurait dit un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Upload images

Je me suis enfin dirigé vers la table pour prendre un siège, mes jambes avaient du mal à me porter, j’étais fatigué. La jolie brune est revenu et elle m’a donné une tasse dans laquelle il y avait un breuvage à l’odeur douteuse.
J’ai regardé septique un moment la tasse de porcelaine fine qui se trouvait devant moi sans comprend, hésitant, ne sachant si je devais boire ou non. Pourquoi étais-je aussi méfiant devant ce visage de poupée qui ne me quittait pas des yeux espionnant chacun de mes gestes.

Upload images

J’ai grimacé et elle a dit d’une voix douce :
– buvez, c’est-une tisane, j’en prends quand je suis un peu fatigué ça fait du bien.
– Merci ai-je bafouillé en posant une main sur l’anse de la tasse.
Je l’ai porté à mes lèvres et j’ai un bu une longue gorgée de camomille. Le liquide brulant à réchauffé mon corps encore froid. J’ai senti à ce moment une douce félicité, ça m’a fait du bien.

Upload images

Après avoir bu le contenu de la tasse, je me suis senti fatigué et je me suis endormi à table. J’entends encore une voix de femme surprise qui m’appelle:
– monsieur ! Monsieur réveillez-vous !

Upload images

Revenant à l’instant présent, je cligne des yeux plusieurs fois et dis perdu :
– et me voilà dans ce lit comment ai-je atterri là ?
– C’est simple, je vous ai aidé dit une voix féminine.
Levant les yeux dans la direction de la voix, je vois une jolie brunette un peu intimidée qui me fait face.

À peine sorti de mes pensées, je mets un instant à réagir. Je regarde la fille de la tête aux pieds ce qui a le don de lui faire piquer un fard. Elle me regarde craintivement et dit d’un ton mal assuré :
– on s’est rencontré à la plage aujourd’hui… au petit matin.
– Je…
– Vous ne vous souvenez pas ?
– Peut-être… On a pris un thé aussi, c’est ça ?
– Oui, je vous ai donné une tisane, vous sembliez tendu et je me suis dit que ça vous réchaufferez vu la tenue que vous portez ajouta-t-elle en osant à peine me regarder dans les yeux.
Upload images

J’ai regardé la brunette qui essayé de ne pas poser son regard sur mon torse et j’ai souri malgré moi, elle devait-être l’une de ses jeunes filles prude qui n’a pas touché un homme depuis longtemps pour ne pas dire jamais.
– Je vois, une fille aussi faible que toi à soulever un grand gaillard comme moi ?
– Avec votre aide oui, vous étiez à moitié contient.
– Bref dis-je ne me souvenant de rien d’autre. C’est charmant ici, mais je dois y aller.

7115

M’avançant un peu plus, je ne regarde d’avantage cette jeune fille de bonne famille. Ce qui à le don de la faire se sentir mal à l’aise. Je ne sais pas pourquoi, mais les gens « classe » ça me révulse. Mais cette dernière semble ne rien remarquer et me dit timidement :
– vous… vous ne pouvez pas partir comme ça !

Upload images

– Et pourquoi ? demandais-je sans comprendre.
– Votre tenue !
– Écoute, c’est gentil d’avoir fait ta bonne action du jour dis-je exaspéré, mais ma mémoire est aussi vide que celle d’un poisson rouge et je n’ai pas envie de créer des soucis à la gentille petite fille à papa que tu es !
– Je peux vous aider me dit-elle têtue.
– Qu’as-tu à y gagner demandais-je d’un ton moqueur.
Et là sous mes yeux surpris elle répondit en me fixant de ses grands yeux clairs :
– vous ne voulez pas mon aide, je ne vous forcerai pas, mais ayez au moins la désencre de partir avec un t shirt sur le dos d’accord ! J’ai une image à tenir et je ne veux pas que les voisins s’imaginent des obscénités !

Upload images

Soudain le bruit d’une porte qui claque nous fait sursauter tous les deux, je regarde ma « sauveuse » surpris et elle dit alors dans un chuchotement :
– je vais voir qui c’est. Ne bougez pas !
– Pourquoi ?
– Disons que si mon père vous trouve, il vous tuera d’être ici dans cette tenue.
– D’accord dis-je d’un ton bougon…

Upload images

La jeune fille quitta la chambre d’un pas précipité et je me précipita rapidement pour écouter à la porte de sa chambre.Je l’entends parler avec quelqu’un.

– Bonjour, comment allez-vous ?

Hebergeur d'image

– Bonjour mademoiselle Tess, je ne vous ai pas réveillé ? demanda la femme d’un ton polie et courtois.
– Non Molly, j’étais juste en train de lire un bon livre. Qu’est-ce que tu es venue faire ? demanda Tess à la femme qui devait être sa bonne d’une voix que sentie nerveuse.
– Monsieur votre père m’a téléphoné, il doit s’absenter trois semaines pour le travail, il m’a demandé de travailler à demeure durant ce temps.
– Quoi ? Mais pourquoi ?
– Mademoiselle, ce n’est pas la première fois dit la bonne, rassurez-vous ça passera plus vite que vous ne le croyez et votre papa sera vite avec vous.

Hebergeur d'image

Un silence se fit entendre, j’attendais là sans comprendre pourquoi.
Puis après un bruit de vas et viens dans la pièce, je compris que la fameuse Tess devait choisir ses mots pour parler à la domestique.
– Molly, j’ai 23 ans et j’en ai assez d’être enfermée entre ces murs. Mon frère vit ici, donc inutile de venir dormir chez nous.
– Mais mademoiselle ! ce plaignit-elle.
– Vous viendrez faire le ménage deux fois par semaine, ça vous convient ?

Upload images

Le domestique garda le silence et répondit :
– bien Mademoiselle, mais votre père sera furieux ! Vous êtes malade et …

Upload images

Se faisant plus insistante, Tess ajouta :
– ça va je ne vais pas m’écrouler ! Vous pourrez profiter de votre famille !
La voix de Molly devint plus sereine et elle dit :
– oui mademoiselle Théresa !
– Tess, juste Tess dit la concerné.

Upload images

Estimant certainement que la discussion était terminée, j’entendis les pas de la brunette se rapprocher de la porte de sa chambre :
– bon je vais me reposer, surtout ne me dérange pas Molly, je suis fatiguée dit-elle d’un ton hésitant.
– Dans ce cas, je vais commencer par faire le ménage de votre chambre dit Molly avec politesse.

Upload images

– Non rassurez-vous ça ira Molly ! S’exclama Tess nerveuse.
– Mais si  voyons ! Votre père me paye pour que sa maison soit propre !
– Ce n’est pas la peine je vous assure !
– Mademoiselle, je vous trouve étrange aujourd’hui, rassurez-vous je n’en ai pas pour longtemps. Allez prendre quelques forces en mangeant un peu d’accord ?
– Mais !

Upload images

« Mon vieux tu es mal barré! Que faire ? Où aller ?« 

Paniqué, j’entendis les pas se rapprocher de la chambre, la domestique tourna la poignée de la porte. J’étais perdu, figé sur place sans savoir ce qui m’attendais.

 

Partie 7 : double surprise

Upload images

De : Yato Hozumi
À : Natsuko
Objet : 1+1 = 3

Upload images

Ma petite Natsuko, voilà enfin des nouvelles de « nous » oui j’aime dire ce petit mot quand je parle de ma chère et tendre. Comme tu peux le voir dans les photos que je t’envoie, le ventre de Candy devient de plus en plus arrondi et la grossesse arrive à terme.

Upload images

On peut dire que la grossesse lui va bien à ma future femme, elle est de plus en plus belle et en plus elle fait tout pour être une future maman accomplie : elle mange équilibré, elle lit beaucoup de livre et de magazine sur l’arrivée de bébé et elle fait du yoga ( il paraît que ça aide pour l’accouchement).

Upload images

Mais je m’inquiète beaucoup pour elle et je veille sur elle et le bébé comme je peux. Elle n’a pas voulu prendre de congés donc je fais comme je peux pour la soulager dans les tâches quotidiennes. Des douleurs commencent à se faire sentir dans le ventre et le dos, je crois que bébé est pressé de venir.

Upload images

Moi j’ai fait comme je pouvais et j’ai fait une chambre qui n’attend que bébé, c’est simple mais nous ferons mieux avec le temps.
Candy était émue aux larmes quand elle a vu ça, c’est dingue comme les femmes enceintes sont émotives !

Upload images

Et un matin alors que j’allais partie travailler :
– Yato!
– Oui chérie ?
– Appel vite les urgence !
– Pourquoi ?
– Bébé arrive !

Upload images

Voilà j’allais devenir papa, paniqué mais papa! Je ne sais même pas comment on est arrivé vivant à la clinique mais Candy a été très courageuse, c’est même elle qui m’a rassuré pour te dire….

Upload images

Malgré son courage, elle eu un peu peur après tout c’est notre premier bébé.

Upload images

Et en quelques heures Candy mit au monde une merveilleuse fille de 3 kg et 45 cm du nom de : Makiko Hozumi. Notre héritière est née en cette belle matinée ensoleillée.

Upload images

Candy a de suite voulu rentrer à la maison, pas question pour elle se rester un jour de plus à l’hôpital. Elle était déjà sous le charme de notre fille :
– tu es la plus belle fille au monde lui dit-elle sans la quitter des yeux. Maman t’aime très fort.

Upload images

Moi aussi je suis sous le charme de ce joli petit ange :
– tu es très belle ma fille, papa sera là pour te protéger des vilains garçons !
– Yato ! Me gronda Candy.
– Ben quoi ? C’est une fille ma fille !
Candy rit alors et demanda mi-amusée, mi-vexée :
– et moi alors ?

Upload images

Tendrement Candy s’est approchée de moi et elle m’a embrassé. Puis, elle m’a dit d’une voix remplie de bonheur :
– Merci d’avoir fait de moi la plus heureuse des femmes et de m’avoir donné ce petit ange.

Upload images

Heureux, je lui ai caressé tendrement le bras et j’ai murmuré :
– Merci à toi mon coeur, tu as fait du très bon travail, notre fille est merveilleuse comme sa maman. Je n’avais pas de famille avant et je ne savais pas que c’était aussi merveilleux d’avoir un petit être aussi innocent sur qui veiller.

Upload images

Candy me serra tendrement dans ses bras et dit :
– tu n’es plus seul, nous sommes là à présent.
– J’en ai de la chance dis-je ému, je t’aime ma chérie.

Upload images

 Les jours passent et ne se ressemble pas, notre petit ange occupé tout notre temps à Candy et à moi. Bien sûr notre amour est plus fort et nous sommes comblés. Un jour alors que je ne travaille pas, ma future femme me demande de retrouver sa soeur au parc pour lui demander si elle veut-être la marraine de notre fille. J’ai eu un peu de mal à dire oui car si j’avais pu je t’aurai choisi toi Natsu. Hélas, je sais que ce n’est pas possible tout comme je sais que ça resserra les liens entre les deux soeurs.

Upload images

Comme convenu Kim m’attendait devant le parc où toi et moi venions enfant. C’est comme si c’était hier que je venais de dire adieu à ma vie d’avant pour commencer ce legacy.- Salut ! dis-je poliment, Candy voulait que je te parle d’un truc, j’espère que ça ne tapa pas embêter de venir ici . Non c’est-une belle journée pour discuter dit la soeur de Candy avec un sourire

Upload images

Très vite on s’est installé sur un banc et on a commencé à parler :
– alors comment va ma soeur ? Pas trop épuisée par l’accouchement ?
– Non ça va, elle ne quitte plus Makiko des yeux, elle adore son rôle de maman.
– Ah tu m’en vois ravis !
– Justement, elle m’envoie pour te demander si tu veux être la marraine de notre fille .

Upload images

Soudain Kim se mit à rire, je la regarde sans comprendre. Elle rit un moment et une fois calme, elle dit :
– franchement Yato tu crois que j’aurais attendu une semaine pour prendre des nouvelles ?
– Je ne sais pas…
– Je n’ai jamais su mentir, excuse- moi… Je serais enchanté d’être la marraine de la petite, mais ce n’est pas pour ça que tu es là.
– Quoi ?
– Quelqu’un t’attend à l’intérieur du bâtiment va le voir et tu comprendras tous.

Upload images

À l’intérieur se trouvait une personne qui me candi un mot et une vêtements de vêtement, le mot disait :
– Yato enfile ça et rejoins-moi au fond du parc, je t’aime Candy.

Upload images

Sans réfléchir, je me suis changé et je suis sorti pour rejoindre ma jolie blondinette. Je m’arrêtai sur place quand je vis une jolie femme avec de longs cheveux blonds vêtue d’une longue robe au pied de là qu’elle était accrochée une dizaine de papillons . J’ai tout de suite compris.

Upload images

Une fois arrivée à la hauteur de ma fiancée, je la dévorai des yeux tellement elle était belle :
– Candy tu es magnifique ! qu’as-tu fait à tes cheveux ?
Elle sourit et demanda timidement :
– tu aimes ?
– Oui, tu es resplendissante.
– Merci, je voulais un nouveau look pour une nouvelle vie. Ma vie en tant que maman, mais aussi en tant qu’épouse.

Upload images

Je restais toujours la bouche grande ouverte et dis sous le charme :
– tu es très belle.
– Cela veut dire que tu veux bien te marier avec moi ?
– Je croyais que tu voulais attendre ma chérie pour avoir une fête digne de ce nom ?
– T’avoir à mes côtés c’est tout ce que je souhaite et il y a Kim aussi ajouta Candy en souriant.

Upload images

– Alors les enfants dit-une femme en s’approchant, vous êtes prêts pour que je vous marie ?
– Yato ?
– Où tu veux, quand tu veux ma chérie dis-je ravis.

Upload images

Après un consentement mutuel, vint le moment d’échanger nos vœux, Candy commença tout en me prenant la main :
– Yato, que dire à part je t’aime. Ce simple mot me fait battre le coeur si fort, je ne pourrais jamais vivre sans toi. Tu es mon ami, mon confident, mon amant et là je vais m’unir à toi pour devenir ta femme. Je t’aime et je t’aimerai toute ma vie. Une vie ne suffira jamais pour te prouver mon amour, je t’aimerai au-delà de la vie, au-delà de l’amour pour toujours.

Upload images

Elle e regarda au fond des yeux avec un inéluctable et dit :
– Veux-tu m’épouser ?

Upload images

Ému, je regardai un instant les deux seuls témoins de notre union et je répondis sans aucun doute :
– oui, jamais ma vie n’a jamais été aussi belle qu’avec toi à mes côtés.

Upload images

Lui caressant la joue avec tendresse, je regardai Candy et sans aucun doute je prononçais les mots du plus profond de mon coeur :
– Candy, ma jolie douce et tendre chérie… J’ai mis du temps à voir ou plutôt à comprendre que mon coeur battait toujours anormalement depuis que tu es rentré dans ma vie. J’ai compris que l’amour rend un homme : gauche, maladroit et bête aussi mais je n’échangerais ça pour rien au monde. Tu es celle qui me fait rire, qui me rend heureux tu m’as donné une famille, un sens à la vie. Je t’aime pour ça et bien davantage encore.

Upload images

Je pris une pause et tout en lui souriant je vins l’embrasser sur la joue.
– Jamais je ne pourrais être heureux sans toi. Veux-tu devenir ma femme .
– Oui Yato, je t’aime tellement…

Upload images

– Cet anneau preuve matériel de notre amour.
– Je t’aime. Disons-nous à l’unisson.

Upload images

Puis vint notre premier baiser en temps que jeune mariée.

Upload images

– Je suis tellement heureux ! dis-je n la serrant fort dans mes bras.

– J’espère que ma surprise ta plu ?

– Oui beaucoup ma chérie !

Upload images

Vive les mariés !

Upload images

Une longue vie remplie d’amour !

Upload images

Après des accolades de félicitation de Kim, elle nous laissa partir pour profiter du reste de du surpris faite par « ma femme » enfin je peux l’appeler ainsi !
– Un mariage dans le parc de mon enfance, un bon dîner que me réserves-tu encore dis-je hypnotisé par son regard.

Upload images

– Qui sait ? Dit-elle charmeuse.
– Tu es tellement belle dis-je de nouveau, jamais je ne me lasserai de ton joli visage.
– Tu n’es pas mal non plus dit-elle amusée, profitons de ce bon repas !
– Avec joie !

Upload images

Le repas était excellent tout comme le vin, tout était parfait. On profita de chaque instant, mais on avait hâte de retrouver notre jolie petite fille.

Upload images

– Je porte un toast à ma merveilleuse épouse ! Je souhaite passer ma vie entière à tes côtés, je t’aime !

Upload images

Candy me sourit et trinqua avec moi, son regard rempli d’amour pour moi me rendit très fier.

***
J’espère que ses quelques nouvelles te rendront aussi heureuse que moi Natsuko, embrassent fort ta famille pour moi. Ton Yato qui t’adore !

Partie 6 : sous mon nez

1

De : Yato Hozumi
À : Natsuko
Objet : le temps qui passe

2

Le temps passe vite, trop vite même et c’est en écrivant mon mail que je m’en rend compte. Natsu petite soeur, je suis content que ça commence à s’arranger avec le père de tes enfants et je te souhaite le meilleur.
En ce qui concerne mon couple et oui je suis en couple ça me fait encore bizarre de le dire, mais voilà quoi… Candy sait tout pour le legacy et elle m’aide beaucoup.

Pendant que je travaille le matin, elle fait tous ce qu’elle peut pour réunir plus d’argent dans le foyer. J’ai de la chance d’avoir un tel petit bout de femme !

3

Résultat des courses, on a toujours de quoi payer les factures et un peu plus, je prévois d’agrandir dans peu de temps, mais je ne sais pas quelle pièce faire en premier.
Nous avons une jolie collection qui est presque fini, je me dis que ça pourrait être sympa de les mettre dans la maison.

4

Mais en ce moment l’état de fatigue de Candy m’inquiète un peu, elle qui est toujours debout avant moi ne quitte pas le lit. Si cela continue il faudra consulter, on n’est pas à l’abri d’un virus dans le désert.

5

Mais à par la fatigue je t’assure qu’on s’en sort bien, d’ailleurs je voudrais faire un grand pas en avant dans notre histoire, mais je suis perdu, je ne sais pas comment « avancer ». J’aurais souhaité que tu sois là pour me donner tes précieux conseils Natsu….

6

J’aime Candy et je sais que malgré notre situation, on peut être très heureux, mais malheureusement on manque de temps pour avancer et… Je veux qu’on soit encore plus proche. Tu crois que je suis zinzin ?

7

En cherchant bien, tu penses bien que j’ai trouvé ce qui peut nous rapprocher, mais maintenant reste plus qu’à tous mettre en place. Et comme Candy c’est persuader qu’elle devait travailler encore plus dur que moi… Il faut qu’on arrange nos agendas !

8

Alors un soir, j’ai remis l’entraînement pour le boulot à plus tard et j’ai décidé de faire autre chose qu’une simple salade à ma Candy. Elle fera attention à sa ligne une autrefois, je veux la bichonner elle mérite bien ça et plus encore.

9

Aux menus macaronis au fromage, enfin surtout au poivre…
Mais bon on dit que les épices c’est bon dans un couple, on verra bien !
– Allez mon vieux, ne laisse pas brûler le repas !

10

Il ne fallut pas longtemps à ma jolie blondinette pour regagner le domicile, à peine arrivé je l’installe à table devant une assiette bien chaud.
– mange ma chérie dis-je attendrie devant son regard surpris.
– Tu as cuisiné un plat chaud pour moi !
– Oui je me suis dit que tu devais te lasser de la salade et… Je voulais te faire plaisir dis-je embarrassé.

11

– Je suis une femme comblée dit Candy tout en goûtant à mon plat
– Alors demandais-je avec un grand sourire ?
– Un peu poivré, mais c’est comme j’aime dit-elle avec son plus beau sourire.
– Je ferais mieux encore promis-je, je te sens fatiguée et cela m’inquiète es-tu malade ?

12

– Non tout va bien me répondit-elle avec un grand sourire. J’essaie juste de faire au mieux pour le legacy.
– Ma chérie, on est deux, donc tout se passera bien, inutile de te tuer à la tâche !
– Oui, mais je veux améliorer notre quotidien !
– Tu as déjà bien travaillé pour que je ne sois plus obligé d’aller à la salle de sport, j’adore mon tapis de course tout neuf ! Tu m’as fait un très beau cadeau.

13

– D’ailleurs dis-je en me levant précipitamment pour qu’elle n’aille pas faire la vaisselle, je vais ranger la maison ce-soir.
– Merci mon coeur dit-elle touchée.
Je lui caressai le visage et ajoutai :
– avant ça j’ai quelque chose à te demander.

14

Me raclant la gorge un peu nerveux, je la regardai un instant et dis timidement :
– je sais très bien que notre situation actuelle ne nous permet pas de faire des folies, mais je ne pouvais plus attendra dis-je une main sur le coeur.
– Attendre quoi ?

15

Posant un genou part terre, je dis ce que j’avais répété depuis plusieurs jours :
– Candy, j’ai compris que tu étais la femme de ma vie, je n’ai pas voulu me l’avouer jusqu’à ce qu’il y a peu car j’avais peur que l’amour que je te porte ne soit pas partagé. Aujourd’hui, je sais que je t’aime et je t’aimerai jusqu’à la fin de ma vie. Tu es la femme d’une vie, de ma vie, je ne veux pas vivre sans toi. C’est pourquoi, je te demande : veux-tu m’épouser ?

J’ai sorti la bague devant les yeux remplis d’étoiles de ma douce Candy et elle a dit surprise :
– tu veux qu’on se maris ?
– Oui, je veux que tu portes, mon nom et que notre amour soit connu aux yeux de tous? Je veux faire de toi ma femme !
– Elle rit émue aux larmes et répondit :
– je rêve de devenir ta femme mon chéri.
– Alors c’est oui ?
– Mille fois oui mon amour !
Un doux baiser a suivi ma demande qui avait le goût des larmes de joie de ma douce moitié, et croit moi Natsu je ne suis pas prêt de l’oublier !

 

19

Après cela des semaines ont passé et ma vie à changer, me voici donc en futur marié et j’ai hâte de serrer ma chère et tendre devant l’autel. Mais pour le moment, je fais tout pour gravir les échelons, je suis à un tournant de ma carrière où je n’arrive pas à gravir les échelons c’est dur !

20

Je m’entraîne souvent devant l’oeil attentif de ma fiancée, mais ce matin-là, elle me raconte le déjeuner qu’elle a eu avec sa soeur. D’après elle, elles sont plus proches que jamais, je lui demande parfois si elle ne regrette pas la vie avec elle et Candy me dit que non car une famille reste une famille malgré la distance.
– Je ne te remercierai jamais assez pour m’avoir permis d’inviter Kim au restaurant, on a passé un bon moment me raconta-t-elle sans me quitter des yeux.

 

 

 – Ce restaurant était juste parfait mon coeur, de la vraie gastronomie, dommage que tu n’as pas pu être là.
– Désolé ma chérie, je suis à un tournant difficile de ma carrière.
– Je comprends Yato, en tout cas le repas était divin.
– Tu as pris quoi de bon .
– Une soupe de palourde, je ne voulais pas quelque chose de trop lourd, je grossis pendant que toi tu me fais de bon repas chaque soir !

25

– Mais non tu es magnifique dis-je tout en sprintant sur mon tapis de course et en regardant devant moi pour ne pas tomber.
– Tu es sûr que tu me regardes ? demanda-t-elle d’un ton boudeur.
– Évidemment Candy, je suis désolé, j’essaie juste de m’améliorer, c’est très dur… Pourquoi ne me suis-je pas lancer dans le football au lieu d’être culturiste.
– Tu as fait le bon choix me rassura ma future épouse. En tout cas, demain soir c’est moi qui m’occupe de toi je te ferai un bon dessert.
– Tu crois que c’est bon pour moi ?
– évidemment puisque c’est ta petite femme qui le fera dit-elle amusée.

26

Le lendemain arriva à toute vitesse, j’avais promis à Candy de finir plutôt mon entrainement, mais les choses étant je me suis entrainé jusqu’au soir venue.

27

Donc c’est un peu précipité que je la rejoins au salon :
– Candy, je sais j’avais promis de finir avant je suis désolé !
– Yato faut qu’on parle me dit-elle sans même me laissé le temps d’ajouter qui que ce soit.

28

– Mais Chérie je… Je te demande pardon, je ferais plus attention s’est promis !
– Yato je suis enceinte !
– Tu es quoi ?

29

Candy me lança un regard qui voulait dire  » chéri tu n’as vraiment rien remarqué ». Je grimaçai et demandai :
– tu es sûre ?
– Mon coeur tu m’as regardé dernièrement .
– Oui tu es magnifique et…
Je l’ai regardé davantage et je dis alors :
– ton ventre c’est bien arrondi et… En effet tu semble enceinte.
– Est-ce un problème demanda-t-elle timidement ?
Je souris et tout en m’approchant d’elle je l’embrassai sur la joue avec tendresse :
– un problème quelle idée ! Je suis le plus heureux des hommes. Je vais enfin avoir une famille ! Je suis si heureux !

30

Après cette merveilleuse nouvelle le temps a encore filé à une vitesse folle, j’étais tellement impatient de devenir père, c’est ce qui manquait un enfant dans la maison ! Et alors que je flânais sur les sites de puériculture. Un autre soir, Candy me dit gentiment après que nous ayons mangé :
– Yato, je t’avais promis un dessert la dernière fois et le voilà.
– Oui je suis à toi dans un moment dis-je sans quitter mon téléphone des yeux.

31

Sentant l’odeur du chocolat me chatouillait les narines, j’ai vite levé les yeux pour voir devant moi un gâteau avec des bougies.
– C’est l’anniversaire de qui ?
– De toi mon coeur dis-une Candy amusée devant mon regard surpris.

32

J’avais oublié mon anniversaire, faut dire que nous le fêtions qu’à deux Natsuko et voilà longtemps que je ne t’ai vu…
Me levant je fus encouragé par ma fiancée pour souffler les bougies accompagnées par son fameux  » Joyeux anniversaire » entre nous elle chante faux Candy, mais à mes oreilles c’est la plus belle voix au monde!

33

Et me voilà en train de souffler les bougies de mon gâteau d’anniversaire !

34

On ne peut pas dire que l’âge adulte me va bien, mais j’ai encore tant à faire. Je ne suis plus seulement un fiancé, mais bientôt un futur père de famille !

35

Et voilà ma Natsu, tu sais ce qui occupe ma vie en ce moment et que j’ai pris des rides… J’espère que pour toi tout va bien. J’attends une réponse très vite.
Bisous ton Yato.